LE SCRIBING ? .... Un atout de la facilitation graphique!

 

 

Les définitions données à la facilitation graphique, le "graphic recording" ou enregistrement graphique et le scribing, donnent lieu à de nombreuses discussions entre praticiens. La facilitation graphique, englobe à mon sens l'ensemble des pratiques, et peut décrire à la fois une activité, un outil et une posture.

C’est une des techniques utilisées par le facilitateur graphique qu’on appelle aussi scribing.

 

Le "scribing" est une des techniques utilisées par le facilitateur graphique. Lorsqu'il n'a pas été intégré activement dans la définition et le choix du processus que va suivre le groupe, il aura une posture d'écoute extérieure, on l'appelera alors "scriber". Ce n'est pas parce qu'il ne fait en apparence "qu'écouter" qu'il n'a pas une posture de facilitateur. Il est au contraire au service du groupe d'une autre manière. Le facilitateur utilise les mots, le scriber ses marqueurs et les images. Ils sont complices et complémentaires.

 

 Le scriber écoute, synthétise, carthographie et rend visible les échanges  en direct.  

 

Le processus de réalisation de ce visuel en temps réel, qui cristallise les échanges du groupe, est aussi important que le produit final. Il donne à voir en temps réel une prise de recul, un décalage de point de vue, des éléments moins tangibles de l’ordre des émotions, qui sont autant de leviers qui permettent aux participants de devenir les moteurs de l’intelligence collective.

 

La qualité d’un facilitateur graphique est liée bien sûr à sa capacité à délivrer un visuel lisible, mais surtout utile pour les participants par un contenu et une forme pertinents, c’est sa capacité à écouter, à comprendre ce qui est dit et aussi ce qui se joue dans le groupe, à réussir à formaliser grâce à l’image ce qui n’est pas encore formalisé par les mots. Il sait écouter à différents niveaux.

 

Le produit (le visuel) sera ensuite un vecteur de mémorisation, de communication et de nouveaux échanges, également avec d’autres personnes extérieures au groupe initial. Il permet l’impact dans la durée. L’immédiateté de l’information donnée par l’image est un atout de ce compte rendu visuel, qui porte l’essentiel du contenu et du vécu. 

 

 

 

Le Scribing c'est quoi ? 

 

Cette image que j'ai réalisée en prise de notes lors d'une discussion avec d'autres facilitateurs graphiques du collectif codesign-it montre que la pratique peut aller bien au delà de la "synthèse visuelle des échanges". 

Les travaux de Kely Bird, avec qui je me suis formé inspirent également beaucoup mon travail.

 

 

Je serai ravi d'échanger avec vous sur ma conception du scribing, une pratique que j'affectionne tout particulièrement!

 

 

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Frédéric Debailleul